Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953.  French Battalion in the Korean War  Index du Forum

Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War
Forum de l'association "Crèvecoeur", Association "Loi 1901" de reconstitution historique sur Le bataillon Français de l'Onu en Corée.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 A la une: 
L'association CREVECOEUR est désormais labellisée par le Service Historique du Ministère de La Défense,  reconnu pour son authenticité et sa véracité lors de ses reconstitutions historiques, ayant pour thème le Bataillon Français de l'ONU en Corée.
Philippe Collemant ancien du Bataillon
Aller à la page: <  1, 2, 310, 11, 1233, 34, 35  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War Index du Forum -> LE BATAILLON FRANÇAIS DE L'ONU EN COREE. -> "HOMMAGE AUX ANCIENS DE COREE"
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Dim 31 Oct - 18:11 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant

CHAR SHERMAN

Corée 1952



( Photo Pionnier Stanislas SALISZ)


(Photo  Pionnier Stanislas SALISZ)


Les chars SHERMAN furent les chars alliés les plus célèbres de la seconde guerre mondiale et furent utilisés dans les conflits d'après guerre.

En Corée 4 types de SHERMAN furent utilisés
 - Les M24
 - Les M4 (Sherman lourds)
 - Les M26 (Pershing)
 - Les M46 (Patton)


(Photo archives personnelles)

Char M4 Américain durant la guerre de Corée. On remarquera qu'il tirait d'une position préparée .

Les M4 avaient un équipage de 5 hommes :
- Un chef de char
- Un pilote
- Un co-pilote mitrailleur
- Un opérateur radio
- Un chargeur


Ils pesaient 32300 kgs en configuration combat
Longueur 6,28 m
Largeur 2,62 m
hauteur 2,68 m


Armement:
- Canon de 75 mm
- 2 mitrailleuses Browing 7,62 mm
- 1 mitrailleuse Browing de 12,7 mm sur tourelle (facultative)

Blindage :
Coque : 50mm à l'avant - 38mm arrière et flancs
Tourelle : 75 mm à l'avant - 50mm arrière et flancs


5 moteurs à essence de 6 cylindres Multibank Chrysler 2850 tours/minutes
Vitesse 40 km/h
Autonomie 160 kms


A  SUIVRE....
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 31 Oct - 18:11 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Lun 1 Nov - 09:38 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant

Chars SHERMAN (Suite)


(Photo Stanislas SALISZ)
A gauche Pionnier Stanislas SALISZ et à droite mon Frère Pionnier Philippe Collemant....


(Photo Stanislas SALISZ)
Accroupis sur la tourelle du char Pionnier Stanislas SALISZ

A SUIVRE.....
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Lun 1 Nov - 09:43 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant

Autre modèle de char ......

Le char Lame de buldozer


(Photo Stanislas SALISZ)
Un Américain pose devant son char

Ces chars étaient utilisés pour ouvrir des routes , préparer des campements , pour des opérations de déblais etc...

A SUIVRE...
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
Gervin


Hors ligne

Inscrit le: 29 Juin 2010
Messages: 227

MessagePosté le: Lun 1 Nov - 14:28 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant

Il s'agit ici de Sherman M4 A2 E8 "Easy Eight"  Okay
_________________
:[TFM]:[CCC]:
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Lun 1 Nov - 22:48 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant



Extrait du livre "Bataillon de Corée " d'Erwan Bergot paru aux Presses de la Cité

 Bataille du "T-Bone" : L'auteur parle des PIONNIERS...

" A ce jeu , les pionniers sont les meilleurs. Ils sortent chaque jour , et , chaque nuit , ils postent des embuscades . Ils maintiennent leur réputation de "garde prétorienne" , toujours prêts pour les tâches difficiles , les patrouilles impossibles , creusant , réparant , aménageant sans trêve. Leur patron , le lieutenant Roger est un roc. Il est de toutes les sorties , de toutes les embuscades . Il croirait déchoir s'il laissait , ne fût-ce qu'une heure , ses "Raboins" courir un danger qu'il ne partagerait pas.
Les "Raboins" ! Par quelle étrange cheminement ce terme est-il devenu populaire au bataillon ? Personne ne saurait le dire . Les pionniers l'ont entendu , il leur a plu , ils l'ont gardé. Ils ont même fait mieux que cela , un titre de noblesse . N'est pas "Raboin" qui veut. Il faut faire ses preuves , c'est à dire mettre son courage , sa ténacité , ses talents au service de la seule troupe qui vaille , la section des pionniers. " Tous pour un et un pour tous" pourrait être leur devise. Ils ont déja le tempérament des mousquetaires ou des cadets de Gascogne , toujours prêts à une bagarre , une rapine , un exploit.
Ils se sont taillé une certaine célébrité et les Américains du 23è connaissent "Louse-trap" (1) et ses "Raboins" . Quand quelque chose disparaît de leur parc à matériel , ils ne se donnent même plus la peine de le chercher, ils savent que les pionniers ont estimé nécessaire de se l'approprier. Ils savent aussi qu'il est inutile d'entamer des recherches , ils ne le retrouveraient pas.
Stars & Stripes , le fameux quotidien publié par l'Armée , a parlé d'eux. Il est vrai que l'exploit était peu commun . Au cours d'une patrouille , le sergent Gavriloff débusque un groupe ennemi. Il s'élance , reçoit aussitôt une grenade en plein visage. Elle n'a pas encore explosée et roule à terre. Gavriloff est encore tout étourdi , mais il pense à se baisser , à la ramasser et , geste réflexe , à la relancer sur l'ennemi. Il fait mouche . Ses hommes relèveront cinq tués et six blessés.
Pour un oeil au beurre noir , observe-t-il , ce n'est pas cher payé....
Gavriloff est un garçon au visage pointu , à l'oeil clair. Une apparence de frêle jeune homme démentie par la sureté du geste , la rareté des paroles , la compétence professionnelle. C'est un sapeur parachutiste , venu du 17ème bataillon du génie aéroporté , tout comme son inséparable ami le sergent Besamat . Bezamat a un visage carré , des yeux noirs , des cheveux drus plantés en bataille sur un front buté . Un Breton , mais un Breton qui a le sens de l'humour et le goût des formules. La seule chose qui les rassemble est une même passion de l'efficacité , une même intransigeance , un respect absolu de la parole donnée et une haine viscérale du communisme.
Ils refusent d'être seulement des volontaires , ils se veulent aussi des croisés.
Ce soir , 24 Juillet 1952 , ils rentrent de patrouille en avant de "Eerié" , le piton voisin , situé entre "Yoke" , leur propre position et "Arsenal" . Ils sont allés jusqu'à la ligne de crête , pratiquement à toucher les positions chinoises . A leur retour , le lieutenant Roger convoque son camarade , le sous-lieutenant Jamet:
Préparez vous , ce soir , ce sera notre tour.
Puis il retourne auprès de ses hommes . Là-bas , sur les pentes sud du "T" Bone , les casques ronds se rassemblent. Cela n'intéresse que médiocrement les pionniers. Il en faudrait bien davantage pour les impressionner. Tout à l'heure , peut être , quand ils seront plus prêt ? Le lieutenant Roger passe voir Gavriloff.
Je vous joue l'apéritif , mon lieutenant ?
Une plaisanterie classique . Il n'y a pas une seule goutte d'alcool sur la position , c'est seulement un mot de passe , un signe de connivence. Il vaut mieux sans doute qu'il n'y ai t pas d'alcool , le sergent Tetiarahi , un robuste Tahitien aux mains comme des battoirs , ne le supporte pas. Quand il est au repos et qu'il a avalé sa "ration" , deux demis à bière remplis à ras bords de pastis pur , son grand plaisir est d'assommer ses voisins , surtour s'ils se défendent un peu.
Plus loin , le sergent Lagarec inspecte une dernière fois ses grenades . Face à un assaut , il en a toujours des dizaines près de lui , rassemblées dans une caisse fétiche , en bois blanc. C'est un lanceur exceptionnel.
Tout au bout , chez Bezamat , les "Raboins" se préparent lentement , une sorte de coquetterie avant la bagarre.....

(1) "Piège à pou" surnom donné au lieutenant Roger qui arbore , comme tout sapeur , une barbe épaisse et noire)

A SUIVRE.... 
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952


Dernière édition par COLLEMANT Dominique le Mar 2 Nov - 13:11 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Mar 2 Nov - 12:16 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant



Philippe Collemant (Suite)

Extraits de lettre à notre Beau-frère.
BF/ONU
SP 04673
FAPO 5200
C/°BCMC
TOE   





                                          From Korea this 29 July 1952

"Mon vieux Jean

Une bafouille en vitesse entre deux pélots de mortiers , car en ce moment je suis à 150 m des chinois , très avancé et constamment pilonné par les mortiers de 120 chinois.
Inutile de te dire combien de plat ventre , de reptations et de plongeons j'ai pu effectuer en l'espace de quelques jours.
Il y a quatre jours , nous avons repoussé une attaque chinoise qui s'est terminée au corps à corps et à notre avantage de 2h du matin à 5h .
Quelque chose de terrible , encore une fois , je tire mon chapeau et moi même de l'histoire sans la moindre égratignure .....

J'ai transformé mon blockhaus en une véritable forteresse : grenades VB , FM etc.... Tu vois le tableau .
J'ai un type du tonnerre avec moi , qui s'est permis pendant le baroud de décrocher un de ces coups de pelle individuelle dans la gueule d'un chinois , je crois qu'il en est mort "le chinois" bien sûr.
A part ces petites péripéties , des pluies torrentielles qui nous transforment en blocs de boue. Tu vois le tableau , avec mon bouc "barbe" je me voit d'un seul coup avec ma grande gueule transformé en grognard de l'Armée impériale...

A bientôt de tes nouvelles , en attendant je t'adresse bien fraternellement.
Ton beau-frère.

Philippe "
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Mar 2 Nov - 13:08 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant



T-Bone 24 Juillet 1952 (Récit de l'attaque dont parle mon Frère dans la lettre ci-dessus)

"Loin , au-delà des contreforts du "T"Bone , une série de grondements assourdis montent comme le roulement d'un orage de montagne. Les Français dressent l'oreille ; ils savent que ce n'est pas un orage.
Quelques secondes d'attente et le hurlement rauque des premiers obus de 105 se précise , s'enfle , se déchaîne.
La première salve s'écrase sur "Yoke" , exactement sur la corne nord-est , ou se trouve le groupe du sergent Bezamat. Le lieutenant Roger se précipite . Dans la fumée âcre et noire de l'explosion , des formes s'agitent. Certaines s'époussettent en grognant , d'autres toussent. Par terre , un corps affalé criblé d'éclats , sans vie.
C'est Fournier , constate Bezamat en se baissant pour ramasser le livre éclaboussé de sang . Machinalement , il regarde le titre , sursaute et se tourne vers le lieutenant : Voyez , comme le hasard est curieux , dit-il . Fournier était en train de lire  La mort est du voyage!.
La nuit est maintenant tombée , escortée de sa complice inévitable , la pluie des moussons. Le pilonnage d'artillerie se poursuit , sans trêve , martelant le sol , creusant des cratères , nivelant les bosses. Les Français sont toujours à leur emplacements .
Ce soir , ils ont mangé froid.
L'attaque démarre à 23h30. Elle bute sur "Arsenal" , glisse le long d'"Eerié" pour venir cogner de plein fouet sur "Yoke" .
Peut être les chinois escomptaient-ils l'effet de surprise ? Il est manqué . Tous les hommes étaient prêts . Et les premières sections d'assaut qui se présentent devant les tranchées des pionniers ou des volontaires du sous-lieutenant Jamet se font hacher par les rafales et les grenades. Les chinois s'obstinent pourtant . Ils vont mener assaut sur assaut jusqu'au lever du jour , ne se repliant , comme à regret , qu'à l'aube du 25 juillet ......"
(Erwan Bergot "Le bataillon de Corée " paru aux Presses de la Cité)

A SUIVRE....
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Mer 3 Nov - 20:48 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant

Bataille du "T"Bone (Suite)


A l'aube du 25 Juillet 1952  ....


(Photo extraite du journal du Bataillon Août 1952
(Collection personnelle)

"Face à l'ennemi , l'Ami est la aussi ...."

A SUIVRE....
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Mer 3 Nov - 20:54 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant

 A L'AUBE DU 25 Juillet 1952 , sanctionnant sa défaite...






Extraits du journal du Bataillon "Le Piton"
(Collection personnelle

A SUIVRE.....
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Mer 3 Nov - 22:09 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant

Les grenades V.B.

Dans sa lettre ci-dessus du 29 Juillet 1952 , mon Frère parle de "Grenades V.B."
Ce qu'étaient  les grenades V.B. :

Mise en service en 1916 , fut la plus célèbre des grenades à fusil Français.
V = Vivien
B = Bessières

Témoignages d'anciens du Bataillon:

" Le lance grenade était un fusil ordinaire , auquel on ajoutait un dispositif pour lancer le "V.B." , mais il fallait tirer avec une cartouche à blanc , autrement le "V.B." aurait explosé au bout du canon..."
(Robert BREUIL 2ème Compagnie)

" On appelait ça "un tromblon" .
Ils étaient utilisés de la façon suivante ::
 
- le fusil
- Une cartouche feuilletée (à la place d'une balle)
- Un support au bout du canon
- Une grenade V.B. : charge sur 12cm , ailettes à l'arrière de la grenade .

Quand elles partaient , cela faisait comme des fusées."
(Stanislas SALISZ 3ème groupe des pionniers)


(Document archives personnelles : ici , le dispositif est monté sur un fusil Garand)

A SUIVRE.....
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Jeu 4 Nov - 21:54 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant



Couverture du journal du Bataillon "Le Piton"
(Collection personnelle , provenant de mes Parents.)

A SUIVRE....
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Jeu 4 Nov - 22:42 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant

DOCUMENT EXCEPTIONNEL

Lettre de mon Frère racontant un assaut au "T"-Bone.
Je vous livre cette lettre dans son intégralité et me garde bien d'en faire des commentaires....
Chacun jugera . A ce moment de mon récit , je tiens à honorer les morts des deux  "camps" , chacun se battant avec ses convictions et ses idées . A noter le courage qu'il fallait avoir des deux cotés...
Cette lettre destinée à notre Père , fut expédié chez une tante , pour ne pas faire peur à notre Mère.



Volontaire de 1ère Classe
Collemant Philippe
BF . ONU
SP 54673
FAPO 5200
C/° BCMC
TOE                                                                          From Korea this 29 July 1952

"Mon cher Papa.

Je profite d'une accalmie chose très rare en ce moment pour t'écrire. Il faut te dire que nous sommes à 150 mètres des Chinois et que toute la journée ou à peu près se passe dans nos terriers . Des tirs constants de mortier de 120 et de 105 Chinois, heureusement que nos abris sont solides  , une vrai guerre de tranchées ou l'on se dispute mètre par mètre les terrains conquis . Avant hier , les chinois sont montés à l'assaut de la position vers 2h du matin , après avoir rompu les barrages de barbelés avec des obus à charge creuse , genre bazooka ou plus exactement panzerfaust Allemand .
Nous les avons laissé approcher à 20 m et comme nous avions l'avantage de la position élevée , ils ont été je t'assure bien copieusement servi. Néanmoins quelques uns des plus fanatiques ont réussi à prendre pied dans la position . Après un corps à corps de quelques instants , ils ont été éliminés de la question pour le reste de leurs jours . Les Américains les ont empêcher de se replier par un tir de barrage au pied des positions . Nous avons à une vingtaine tenu tête à trois compagnies Chinoises . Nous avons eut 6 blessés dont 2 graves , mais ceux d'en face en ont laissés 45 sur le terrain sans compter les blessés.
Comme tu peux le voir , nous sommes dans une position qui ne nous donne pas beaucoup de repos.
Tous les Chinois étaient armés de mitraillettes "RUSSES" à tir très rapide ( 75 balles par chargeur , 900 coups minutes parait-il , la plus rapide du monde). Des modèles très récents 1951. J'en ai une que je conserve précieusement d'ailleurs , nous en avons presque tous avec 7 ou 8 chargeurs.
Equipement et ravitaillement RUSSES également . Dans leurs bidons , de l'éther avec de l'eau , il faut vraiment voir tout cela pour le croire.
Malgrè tout , nous avons un moral épatant et trouvons même le temps de pouvoir plaisanter et rire.
Si ce n'était en ce moment les tirs des mortiers , je dirais que cela va bien. De temps en temps , un coup d'oeil aux meurtrières et je replonge dans ma cave.
Nous sommes deux dans mon coin et nous nous entendons très bien.
La pluie tombe sans arrêt  , un véritable déluge depuis hier.
Hier soir , nous avons refait nos réseaux de barbelés . Trois réseaux avec mines entre deux tous les 50cm . Ce coup-ci , si ils reviennent ils sauront à quoi s'en tenir . Nous avons également fait un prisonnier. C'est lui qui nous à dit qu'ils étaient à trois compagnies : 2 d'assauts et une de réserve . Cette dernière n'a pas eut l'honneur de venir nous voir , ayant été mise H.S. par les batteries Américaines. Nous avons pendant tout ce temps été éclairé pour nous permettre de voir clair par les fusées éclairantes lancées par les mortiers !
J'ai évité d'écrire tout cela à Maman , ce sont des choses qui ne peuvent que nous intéresser nous. Je suis certain que tu comprendras et qu'ainsi tu puisses te rendre compte de ce qui se passe ici.
Je suis tellement fier de me battre pour une si grande cause , et d'être dans un Bataillon qui force l'estime des Américains. Je te jure que le Colonel Américain n'est pas qu'un peu fier d'avoir les Français dans son régiment.
D'ailleurs , tous sont très chics avec nous . Il est incontestable que il recherche notre voisinage et beaucoup plus dans les lignes , ce qui est très certainement pour eux un gage de sécurité , étant donner que les Français malgrè toutes les attaques et leurs lourdes pertes n'ont JAMAIS abandonné une seule de leurs positions , malgré que ces positions sont toujours les plus avancées et les plus dures à tenir.
Enfin , mon cher Papa , je vais terminer , espérant que ma lettre t'auras intéressé et en espérant , j'en serais tellement heureux que tu m'y répondra.
Je t'embrasse bien fort , ton Fils
Philippe
Fortider Ades (1) "

A SUIVRE....

(1) (devise de notre famille qui veut dire "va bravement") 


_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Ven 5 Nov - 09:51 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant

DOCUMENT ORIGINAL



Philippe Collemant : Lettre photocopiée du texte ci-dessus







A SUIVRE ....
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
dodgevince
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2007
Messages: 2 270

MessagePosté le: Ven 5 Nov - 09:59 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant

pfiouu, si ça c'est pas du moral d'acier, j'en veux dix...

c'est ce qu'on appelle etre gonflé à bloc!

A noter la récupération "à grande échelle" des PM chinois type 51 (PPSH 41) avec moult chargeurs pour parer au pire... surtout quand on est qu'une vingtaine face à trois compagnies... repensez aux grenades Mk2 suspendues au fil de fer courant le long des tranchées!

Merci pour un tel document!

VInce
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 712
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Ven 5 Nov - 14:05 (2010)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon Répondre en citant

Philippe Collemant (Suite)


(Photo envoyée par Jean-François Pelletier que je remercie. Elle provient de la collection du Sergent André BEZAMAT Chef du 1er groupe de pionniers)

C'est en regardant le livre "Le Bataillon Français de l'O.N.U.en Corée" de Jean-François Pelletier  avec Stanislas SALISZ , que celui-ci y a reconnu mon Frère.....

Cette photo était inconnue de ma famille , et la découvrir 58 ans après c'est exceptionnel ....

 "T"Bone en Août 1952 sur la position "Yak2".
Tous font parti de la section des pionniers d'assaut.

De gauche à droite:  
Assis: Sergent-chef Roland GAVRILOFF (qui sera tué à Arrow-Head) - Sous-Lieutenant JAMET
Accroupis au milieu : ?
Debouts : Boris GUERASSIMOFF - Stanislas SALISZ (sera blessé à Arrow-Head) - Philippe COLLEMANT (sera tué à Arrow-Head)- Sergent TETIARAHI  (sera blessé à Arrow-Head)

A SUIVRE.....
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:44 (2016)    Sujet du message: Philippe Collemant ancien du Bataillon

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War Index du Forum -> LE BATAILLON FRANÇAIS DE L'ONU EN COREE. -> "HOMMAGE AUX ANCIENS DE COREE" Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 310, 11, 1233, 34, 35  >
Page 11 sur 35

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com