Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953.  French Battalion in the Korean War  Index du Forum

Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War
Forum de l'association "Crèvecoeur", Association "Loi 1901" de reconstitution historique sur Le bataillon Français de l'Onu en Corée.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 A la une: 
L'association CREVECOEUR est désormais labellisée par le Service Historique du Ministère de La Défense,  reconnu pour son authenticité et sa véracité lors de ses reconstitutions historiques, ayant pour thème le Bataillon Français de l'ONU en Corée.
avions de combats
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War Index du Forum -> LE BATAILLON FRANÇAIS DE L'ONU EN COREE. -> LE MATERIEL UTILISE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
*SHERMAN*


Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2007
Messages: 703
Localisation: bretagne

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 02:54 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Bien qu’ayant en Corée des avions à réactions :

F-80 shooting star

f-84 thunderjet

f9f panther

f2h banshee


Dans les 1er mois de la guerre, le plus gros du travail d’appui tactique fût laissé, du coté allié, aux chasseurs à moteur à piston :
- le f51 Mustang

- le f4u Corsair

- le AD Skyraider.


Ils pouvaient décoller de terrains sommairement aménagés et transporter des charges offensives non négligeables sur de grandes distances.

Mais les pilotes étaient épuisés par les vols incessants. Ils étaient tellement exténués qu’il fallait souvent les extraire de leur cockpit après l’atterrissage.


Le Mustang fut l’avion le plus utilisé. Son armement était :
- six mitrailleuses lourdes.
- Bombes. La plus adaptées à l’attaque des troupes et des véhicules étant la fameuse bombe au napalm.
- Fusées : air-sol de 150 mm pour détruire ponts, blindages et fortifications et la 400 mm (tiny tim) pour les objectifs les plus résistants.



Dans les premiers mois de la guerre les avions étaient souvent des avions rescaper de la seconde guerre.

Les pistes étaient en tôle ondulées, plus ou moins plane d’une longueur de 1500 m et posées donc problèmes pour des avions à réactions.
En effet leurs poids élevés (9T contre 5T en moyenne), leur pneus plus gonflés donc plus sensibles à l’éclatement et leurs vitesses de décollage et d’atterrissage plus élevées posées également problème.

Autres handicapes pour les avions à réactions, leurs consommation à base altitude. En effet ils étaient conçus pour des combat à 10 000m or en Corée il opéré plus vers 300 M et parfois moins.

Mais le 1er novembre 1950 apparut le MIG-15 et le guerre aérienne pris un tournant.


Les pilotes communistes se montrèrent inexpérimentés mais le MIG-15 dominait tout les avions alliés, ils rapatrièrent donc d’urgence le 4TH Fighter Interceptor Group équipé des nouveaux F-86A Sabre. Ces performance était proche de celle de son concurrent.

La Corée vit le 1er combat de jets de l’histoire. Le 7 novembre 1950 un MIG-15 et un F-80 s’affrontèrent et vit la victoire du F-80 (pourtant plus faible sur le papier) qui abattit son adversaire pendant une attaque en piqué.

Le 17 décembre ce fut le tour d’un Sabre d’abattre un MIG-15.


Au cours des 2 années et demi qui suivirent les Sabre envoyèrent au tapis 791 MIG-15. Sur l’ensemble du conflit 807 MIG furent détruits contres 78 sabres.

Les combats ressemblait à celles de la WW2 car même si les paramètres changeaient (3000 M et 1100 km\h) les conditions et les tactiques restaient sensiblement les mêmes.
En effet pas de radar , aucun control de sol pas de missiles air-air. La navigation se faisait par lecture de carte et points au sol ou bien souvent par estimation. Le calcul de la consommation n’était du qu’à l’habilité qu’avait le pilote à estimer son autonomie .
Pour intercepter l’ennemi il ne disposait que de sa propre vision. Durant la bataille les vitesse chutaient au alentour de 600-700 KM/H jusqu’à ce que l’un des 2 tente de fuire par accélérations ou soit abattus.

Les « jets » américains avaient des équipements supérieurs aux chinois comme le viseurs APG-30 par exemple.
Mais bien que ce viseur soit infiniment supérieur à celui du MIG les pilotes considéraient bien souvent toutes ces avancés techniques comme un handicap alourdissant considérablement leurs « zincs ».
ils finirent donc par démonter tout ce qui pouvait alourdir l’avions certains allant jusqu’a pensait démonter le siège éjectable.


A ce sujet,le Lieutenant-Colonel Gabreski dit ‘Gabby’ dit d’ailleurs au sujet du APG-30 : « je l’échangerait bien contre un morceau de chwing-gum sur mon pare-brise ! ».



Victoires totales des Sabres :
Tupolev Tu-2 : 9

Lavotchkine LA-9 : 6

Mig-15 : 792

Lyouchine II-12 : 1
Autres : 2

Total : 810
_________________
ex sergent du groupe Crèvecoeur

29th Let's Go !!!


Dernière édition par *SHERMAN* le Mar 17 Fév - 14:49 (2009); édité 1 fois
Revenir en haut
MSN
Publicité






MessagePosté le: Mar 17 Fév - 02:54 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
HANNIBAL
GROUPE CREVECOEUR

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 3 662

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 08:11 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Bien joué Boris!!
Revenir en haut
John C. Garand
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 17 Fév - 12:16 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Tres interressant.C'est un sujet assez meconnu de la Guerre de Coree(du moins par moi Mr. Green ).En tout cas bravo! Okay
Revenir en haut
Johnny
GROUPE CREVECOEUR

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juil 2008
Messages: 749
Localisation: Normandie

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 21:59 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Super poste Boris!  Very Happy
Tres interrissant et, comme John C Garand, un sujet que je ne connaisez pas.
_________________
la Bête du Gévaudan...

Revenir en haut
manu50


Hors ligne

Inscrit le: 23 Fév 2008
Messages: 159
Localisation: Manche; Basse Normandie

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 22:43 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Très joli post avec de belles photos Okay  .
Merci Boris.
Revenir en haut
la batte
GROUPE CREVECOEUR

Hors ligne

Inscrit le: 07 Sep 2008
Messages: 1 352
Localisation: Pierreville

MessagePosté le: Mer 18 Fév - 17:07 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

super post Boris Okay
Revenir en haut
Léon le Marin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 23 Fév - 18:34 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Très intéressant ce post sur les avions de combat employés en Corée.

Et magnifiques les photos...

En fait, et principalement au début du conflit, la majorité des interventions aériennes se firent à partir des porte-avions. Où même du Japon proche.

Dans le cadre d'une bibliographie, j'avais rédigé en angliche un résumé d'un bouquin à partir d'un article paru dans le Bulletin National des Vétérans de Corée Britanniques "The Morning Calm".
Extrait intéressant celui qui relate l'exploit du Lieutenant "Hoagy" CARMICHAEL sur Sea Fury opérant depuis le Porte-Avions HMS OCEAN, qui abattit un Mig 15... Ce fut la première fois qu'un avion à hélice, obsolète au demeurant, détruisit un avion à réaction

En même temps, petite page d'histoire :


Book Reviews : extract of "The Morning Calm", Journal of The British Korean Veterans Association Number 39 - October 1998

Reported by Léon C. Rochotte : Member of the BKVA South London Branch, and former National Councils Member(Navy) of the ANAFF ONU-RC, the French Korean War Veterans National Ass. - e-mail: rce-fnkvet@orange.fr

WITH THE (British) CARRIERS IN KOREA ...Sea and War in SE Asia 1950 - 1953
by Lieutenant Commander John R.P. Lansdown - Crécy Publishing Ltd 1997 - ISBN 0 947554 64 5
(Résumé d'après Brian Catchpole)

This is a comprehensive treatment of a neglected subject, long overdue, that charts in detail the sea and air operations of the British and Commonwealth navies (the French contribution was the FMS La Grandière, integrated in the Fourth Frigate Squadron Commonwealth, Task Force 90) and the Royal Fleet Air Arm in Korean waters 1950 - 1953.

The technique highlights the problems and achievements of the four British carriers (Triumph, Theseus, Glory* and Ocean) and the Australian carrier Sydney, that operated consecutively off the coasts of Korea. Triumph, for example, was the solitary Far East carrier in June 1950 and her obsolete Seafire 47s and Firefly 1s (800 and 827 squadrons) helped to cover the retreat into the Pusan Perimeter and the later Inchon landings. Theseus began patrol in October and her Seafuries and Firefly 5s (807 and 810 squadrons) provided Armed Reconnaissance (AR) , Close Air Support (CAS) and close interdiction sorties throughout the 'Mobile War' until 23 April 1951.

The author stresses the fact that during the entire war there was no challenge to UN sea power**. This, he argues, was the 'absolute determinant' of the way the war was fought. The UN navies were able to carry out a wide range of operations, providing their own strike and Combat Air Patrol (CAP) cover. Consequently, the Korean war provided a classic example of the versatility and nature of sea power.

During 1951-1953 Glory, Sydney and Ocean embarked no less than nine Fleet Air Arm Squadrons for patrols in which there were no full for the ship's companies, just solid unabating action for nine days and nine nights. The daily round of landing-on and take-offs, the reloading, the checking and general maintenance was wearing for everybody; and even when the carrier returned to harbour the demands on personnel were equally high. For the pilots and aircrews, operating off heaving decks or navigating through radiation fog that turned into stratus over the target, the hazards and levels of concentration were even more demanding. One of Ocean's claims to fame was the destruction of of a Mig-15 jet at the hands of Lieutenant Carmichael's Flight of four Sea Furies (802 squadron) on 9 August 1952. This was the first time that piston engined aircraft had shot down a MiG-15 and Lieutenant 'Hoagy' Carmichael received a DSC.

Sydney's experience with the typhoon called 'Ruth' was fortunately not typical. On 14 October 1951, amidst torrential rain, the flydeck crews were subjected to a roll of 22°, a Firefly was washed overboard, the undercarriages of several Furies collapsed and the wind recorder "went off the board and broke".

The author does not neglect the crucial importance of HMS Unicorn, the repair and ferry carrier that brought reserve aircrafts and supplies from the Naval Air Base at Singapore to Japan. She frequently carried spare aircraft to forward areas, provided a spare landing deck for the combat carrier and occasionally engaged ennemy positions with her own 4 inches guns. Unicorn was in the war from the start, bringing the 1st Battalion the Middlesex Regiment 29 August 1950; and she was there at the end, joining Ocean in a final patrol during July 1953.

*) The sistership of Glory was HMS Colossus bought by French Navy and served later as "Arromanches"
**) Except the hair raising threat of russian made mines ... See the article MINE WARFARE KOREA 1950: Invasions of Inchon and Wonsan remembered - French and English supported operations ... by Léon C. Rochotte, French Navy KVet. (Publication: MINEWARNEWS October 1998, NSWC DD COASYAL SYSTEM STATION, Panama City Fa. USA - Editor: Frank Gregory, CSS Coastal Warfare Systems Dept. e-mail: GregoryFC@ncsc.navy.mil ). Also on the web "Inchon and Wonsan invasions Léon Rochotte's page" <http://web.meganet.net/kman/nfleon.htm> and <http:/www.netmarine.net/bat/batral/lagandi/mines01.htm> in french.



HMS Ocean



Revenir en haut
Léon le Marin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 18:47 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

J'ajoute un article sur ce post très intéressant:

J'ai terminé ma carrière Marine en 1956 dans la 15ème Flottille de Chasse embarquée -15F - Corsair F4U7 Chance-Vought.
J'ai placé sur le site NETMARINE, merci au Lieutenant de Vaisseau Jean-Michel ROCHE, une monographie sur le "Corsair" à l'URL

Voici ce que j'écris concernant les Corsair en Corée:

Les Corsair et la guerre de Corée


Le 25 Juin 1950 éclatait la guerre de Corée. À 4 heures du matin, l'infanterie nord-coréenne, épaulée par des tanks d'origine soviétique, traversa le 38ème parallèle pour envahir la République de Corée. Le Conseil de Sécurité de l'O.N.U. appela aussitôt toutes les nations membres à s'unir pour repousser l'attaque, c'est ainsi que des hommes de toutes nationalités se trouvèrent engagés dans un dur combat sur le sol coréen. Dans les airs, les principaux participants furent l'USAF, l'US Navy et la RAF. Ce conflit devait voir les premiers combats entre jets, et à cette époque, il restait encore beaucoup à apprendre quant à l'utilisation des moteurs à réaction au mieux de leurs possibilités. Mais c'est un Britannique de la 802ème escadrille du HMS Ocean qui, avec un Hawker "Sea Fury" (moteur à pistons...) abattra le premier MiG-15, le 9 Août 1952.

Le Corsair fut donc mis de nouveau à contribution et plus particulièrement employé dans des missions d'appui. Il constituait une excellente plate-forme de tir et ses capacités d'emport étaient très importantes. C'est au cours de ce conflit qu'apparut la version AU-1 (ex F4U-6) spécialisée dans l'attaque au sol. Armé de quatre canons de 20 mm Hispano M2, l'AU-1 pouvait, en plus, emporter des bombes, des roquettes de 127 mm ou de 298 mm "Tiny Tim" ou du napalm.

Au cours des dix premiers mois du conflit coréen, les Corsairs assurèrent 82% des missions d'appui. Leur rôle diminua par la suite avec l'apparition de nouveaux types de matériels. Toutefois, ils demeurèrent inégalables pour la chasse de nuit jusqu'à l'apparition des "Tigercat" et des "Skynight".

Les opérations aériennes engagées par l' US Navy en Corée lors de ce conflit majeur mirent en jeu onze porte-avions d'attaque: U.S.S. "Valley Forge", "Lake Champlain", "Philippine Sea", "Oriskaky", "Leyte", "Kearsage", "Boxer", "Antietam", "Princeton", "Essex", "Bon homme Richard", trois porte-avions d'escorte : U.S.S. "Sicily", "Bairoko" et "Badoeng Straight", et un porte-avions léger : U.S.S. "Bataan".

La Grande Bretagne avait envoyé les porte-avions HMS "Glory", (sister-ship du "Colossus" acquis par la Marine Nationale en 1946 et rebaptisé "Arromanches") et HMS "Triumph" (qui fut le premier et le seul dans les eaux coréennes dès Juin 1950), "Theseus" et "Ocean" accompagnés de l' Unicorn (atelier et transport d'aviation)

L'Australie avait envoyé le porte-avions H.M.A.S. " Sydney"

La France, sévèrement accrochée en Indochine, n'avait engagé qu'un seul bâtiment dans l'armada de l'ONU de Juillet à Décembre 1950: l'escorteur "La Grandière", un aviso colonial de 2.900 tonnes, qui participa dans la flotte de l'O.N.U. à l'opération décisive décidée par le Général Douglas Mc Arthur à Inchon, puis à Wonsan.




...un peu facétieux, je suis sur le marche-pied... Photo prise à Karouba (Tunisie) vers 1954...


"Survivants" de la 15F Corsair (Cours USA), en réunion (très) amicale à HYÈRES, le 15 mars 2008.
Avec nos épouses.
Le montage photo "avant"(en médaillon)/"après" est de l'ami Claude GALLAIS (2ème à partir de la gauche).
C'est lui au centre de la photo précédente...
En jeans, appareil photo à la main, c'est moi, 3ème à partir de la droite.
Moyenne d'âge 77 ans environ (désabonnés d'office à TINTIN)
Ne cherchez pas Papy BOYINGTON, nous ne l'avions pas invité...

Revenir en haut
Le Breton


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 513
Localisation: Brest - BZH

MessagePosté le: Jeu 26 Fév - 20:12 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Merci pour le texte et les photos. Okay
_________________
http://kriegsgefangenenpost.forumgratuit.fr/


http://france54.aceboard.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
stan_hudson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 27 Fév - 13:35 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Cet article fait plaisir. D'un coté je vous envie Léon (désolé) d'avoir approché cet avion mythique qu'est le Corsair.
Revenir en haut
dodgevince
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 01 Oct 2007
Messages: 2 270

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 13:42 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

ho, stan, des corsairs tu en as chez Jean Salis, à Cerny, hein... Mr. Green
Revenir en haut
Léon le Marin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 27 Fév - 16:42 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Merci STAN et Vince
Bravo France 54, ça marche ton forum...

Citation:
ho, stan, des corsairs tu en as chez Jean Salis, à Cerny, hein...


T'es sûr Vince?
Y en a qui viennent régulièrement de l'étranger pour des Meetings "Flying legend"


Affiche Béchennec

Pour nous, Français, la Marine n'avait conservé aucun de ses appareils.
Cependant, une équipe de passionnés avait reconstruit, il y a quelques années de ça, un F4U7 à partir d'une épave de F4UN argentine.
Décoré aux insignes de la 14F

ce tapin a volé pas mal de temps aux mains de notre jeune collègue le CF(r) Ramon JOSA.



Ici, défilant par babord du P.A. Charles de Gaulle, train, volets sortis, crosse pendante lors d'une "sortie des familles" vers 2005.

Hélas pour les fans, l'avion ne vole plus depuis quelques mois, et les propriétaires l'ont mis en vente sur un site spécialisé...

Et arrêtez de me provoquer sur le sujet, car on va trop s'écarter de l'objet sacré de ce forum... et on va se faire engueuler...

Ça, c'est moi vers 1954:
Revenir en haut
d-day6644


Hors ligne

Inscrit le: 18 Juil 2008
Messages: 110
Localisation: Mont-de-Marsan (Landes)

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 17:36 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Bonjour,
Corsair de l'aéronaval aux portes ouvertes du 5é RHC de Pau en 2003


_________________
"En temps de paix, les fils enterrent leurs pères. En temps de guerre, ce sont les pères qui enterrent leurs fils."
Revenir en haut
MSN Skype
Le Breton


Hors ligne

Inscrit le: 30 Oct 2007
Messages: 513
Localisation: Brest - BZH

MessagePosté le: Ven 27 Fév - 18:23 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Dommage pour le F4UN... Neutral
_________________
http://kriegsgefangenenpost.forumgratuit.fr/


http://france54.aceboard.fr
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
stan_hudson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 27 Fév - 19:09 (2009)    Sujet du message: avions de combats Répondre en citant

Je ferme la parenthèse.
Si je me rappelle bien les F4 U7 ont été ferraillé lors de leurs réformes. Triste fin.

Euh, j'ai jamais été à la ferté alais.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:06 (2016)    Sujet du message: avions de combats

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War Index du Forum -> LE BATAILLON FRANÇAIS DE L'ONU EN COREE. -> LE MATERIEL UTILISE Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com