Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953.  French Battalion in the Korean War  Index du Forum

Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War
Forum de l'association "Crèvecoeur", Association "Loi 1901" de reconstitution historique sur Le bataillon Français de l'Onu en Corée.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 A la une: 
L'association CREVECOEUR est désormais labellisée par le Service Historique du Ministère de La Défense,  reconnu pour son authenticité et sa véracité lors de ses reconstitutions historiques, ayant pour thème le Bataillon Français de l'ONU en Corée.
Engins de reconnaissance US : AM M8 & M20

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War Index du Forum -> LE BATAILLON FRANÇAIS DE L'ONU EN COREE. -> LE MATERIEL UTILISE -> Le matériel Américain utilisé par le Bf/Onu
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
stan_hudson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 5 Avr - 20:27 (2008)    Sujet du message: Engins de reconnaissance US : AM M8 & M20 Répondre en citant

 


 
Le AM M8 Greyhound :

Le M8 Light Armored Car était un véhicule blindé à roues produit par la Ford Motor Compagny et utilisé par les alliés au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il fut encore aperçu au combat jusqu’en 2006 dans les armées des pays en voie de développement. Les Britanniques le surnommèrent Greyhound (lévrier).
Le M8 était armé d’un canon de 37 mm modèle M6 (équipé d’un viseur télescopique M70D), une mitrailleuse coaxiale Browning 1919 de 7,62 mm et une mitrailleuse lourde Browning M2 de 12,7 mm sur la tourelle. Le pilote et le radio-opérateur prenaient place dans la partie avant de la coque, les deux autres se trouvant dans la tourelle. Il pouvait aussi emmener 16 grenades à mains, 4 fumigènes (modèle M1 ou M2), 6 mines (anti-chars ou anti-personnelles) et des carabines M1 pour l’équipage.
Le blindage allait de 3 mm (sous la coque) à 19 mm (tourelle et face avant de la coque). Son moteur Hercules lui permettait d’atteindre 90 km/h sur route et 48 km/h en tout terrain, vitesses impressionnantes pour l’époque sur ce type d’engin. Son réservoir de 224 l et sa consommation mesurée de 35 l/100km lui permettait d’avoir une autonomie très convenable de 640 km.
Le baptême du feu des M8 eu lieu en 1943 en Italie. Sur les fronts européens il était cantonné à des rôles de reconnaissance et en extrême orient, comme engin anti-char. Via la loi du prêt-bail, 1 000 unités furent livrées au Royaume-Uni, à la France et au Brésil.
Les équipages le trouvaient rapide, fiable (après résolution des ennuis mécaniques de jeunesse) et suffisamment blindé et armé pour les missions de reconnaissance. Toutefois, ses médiocres capacités en tout-terrain lui étaient reprochées, les terrains montagneux des Alpes, ou boueux et enneigés des Ardennes fin 1944 le consignait à des missions sur route, lui faisant perdre bon nombre de missions. Il était aussi vulnérable aux mines, si bien que les Britanniques plaçaient souvent des sacs de sables sous sa coque. Généralement, les M8 participèrent aussi en grand nombre, à des missions de soutient d’infanterie où son faible blindage l’handicapait fortement.
Après la fin de la guerre, les M8 furent utilisés pour des taches d’occupation en Allemagne et participèrent à la guerre de Corée. Ils furent retirés du service actif, au sein de l’US Army, peu après. Les M8 furent alors livrés à la police américaine et y servirent jusque dans les années 1990. L’Armée de terre française les utilisa jusqu’à la guerre d’Indochine et algérie. Suite à cela, les M8 restant furent envoyés aux pays membres de l’OTAN. En 2002, plusieurs M8 furent aperçu en Afrique et en Amérique latine.
 
















Caractéristiques générales

Équipage 
 
4 (chef de char, canonnier/chargeur, pilote, co-pilote/radio-opérateur)

Longueur 
 
5 m

Largeur 
 
2,54 m

Hauteur 
 
2,64 m

Masse au combat 
 
7,8 tonnes

Blindage et armement

Blindage 
 
3 à 19 mm

Armement principal 
 
1 canon de 37 mm modèle M6 (80 obus)

Armement secondaire 
 
1 mitrailleuse Browning M2 de 12,7 mm (400 balles) et une mitrailleuse Browning 1919 de 7,62 mm (1 500 balles).

Mobilité

Moteur 
 
Moteur essence Hercules Model JXD 6-cyl en ligne
110 ch (82 kW)

Suspension 
 
ressorts à lames

Vitesse sur route 
 
90 km/h

Puissance massique 
 
14,1 ch/tonne

Autonomie 
 
640 km (sur routes)


 


 
Le M20  
 
Le M20 Armored Utility Car, aussi connu sous le nom de M20 Scout Car, était un M8 sans tourelle. Elle était remplacée par une superstructure basse et ouverte avec comme armement, une mitrailleuse M2 de 12,7 mm. L’équipage pouvait emmener un Bazooka afin de compenser la perte de son canon de 37 mm. Les premiers M20 furent employés comme Command Vehicle (véhicule de commandement, équipé de nouvelles radios plus performantes) ou véhicule de reconnaissance. Toutefois, la plu part des M20 servirent de véhicule blindé de transport de troupe ou comme camion de ravitaillement blindé. En effet, il était mobile, rapide, suffisamment blindé pour résister aux armes de petits calibres et de projections de shrapnel.
Le premier nom du M20 était M10 Armored Utility Car, mais afin d’éviter les confusions avec le chasseur de chars M10 Wolverine, son nom fut changé. Entre 1943 et 1944, 3 680 M20 sortirent des chaînes de production de Ford.
 
 
Le véhicule est un peu surprenant. Il s'agit d'un Greyhound dont la tourelle est sacrifiée pour accroitre le volume intérieur et permettre le transport de personnes. Le prototype T26 proposé par Ford fut standardisé en avril 1943 sous l'appelation M10, changée ensuite en M20 pour éviter la confusion avec les Wolverine. Même s'il était maniable et rapide, l'utilité du véhicule était douteuse. Il servit en fin de compte aux mêmes missions de reconnaissance que le M8, mais sa avoir sa puissance de feu.
Plusieurs milliers furent produites jusqu'en 1945 mais seule l'US Army en utilisa. Il resta en service plus longtemps que son collègue. La Guerre de Corée prouva néanmoins que le véhicule avait fait son temps. Ce ne fut pas la fin de sa carrière pourtant. Plusieurs pays européens continuèrent à s'en servir soit dans leurs colonies, soit à des missions de maintien de l'ordre
Construit par Ford Motor Company
Autre(s) désignation(s): Scout Car M20, Armored Utility Car M20, T26, Armored Utility Car M10
Supérieur: Greyhound
 
Généralité
Poids au combat: 7 099 kg
Longueur: 5.00 mètres
Largeur: 2.54 mètres
Hauteur: 2.31 mètres
Blindage et Armement
 
Armement: 1 mitrailleuse de .50 M2HB
Blindage minimum: aucun
 
Propulsion
Autonomie sur route: 480 km
Production :   Quantité: 3 791 exemplaires
 
Vidéos :
 
http://www.youtube.com/watch?v=UanUEfC8f-4
 
http://www.youtube.com/watch?v=ddz5NKmNn9M
 
 
 
SOURCE :
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/M8_Greyhound
 
http://www.tanks2go.com/United_States/USm-8.htm
 
http://www.army-guide.com/eng/product3258.html
 
http://www.lemairesoft.freehyperspace.com/char/complet/3847.html
 
 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 5 Avr - 20:27 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War Index du Forum -> LE BATAILLON FRANÇAIS DE L'ONU EN COREE. -> LE MATERIEL UTILISE -> Le matériel Américain utilisé par le Bf/Onu Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com