Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953.  French Battalion in the Korean War  Index du Forum

Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War
Forum de l'association "Crèvecoeur", Association "Loi 1901" de reconstitution historique sur Le bataillon Français de l'Onu en Corée.

 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 



 A la une: 
L'association CREVECOEUR est désormais labellisée par le Service Historique du Ministère de La Défense,  reconnu pour son authenticité et sa véracité lors de ses reconstitutions historiques, ayant pour thème le Bataillon Français de l'ONU en Corée.
Un personnage haut en couleur au BF/ONU : Alfred Sirven

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War Index du Forum -> LE BATAILLON FRANÇAIS DE L'ONU EN COREE. -> LE BATAILLON FRANCAIS DE L'ONU EN COREE
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
stan_hudson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 26 Fév - 13:36 (2008)    Sujet du message: Un personnage haut en couleur au BF/ONU : Alfred Sirven Répondre en citant

Tout le monde connaît Alfred Sirven au sujet de l’affaire Elf.
Mais qui sais qu’il avait été en Corée au sein du BF/ONU ? En tout cas je l’ignorai jusqu’ à ce que Big m’en parle l’an dernier.
Et ce qui m’avait fait sourire c’est d’apprendre qu’il avait braqué une banque lors d’une permission au Japon...
J’ai voulu en savoir davantage et voici ce que j’ai trouvé.

Originaire de Toulouse, Alfred Sirven naît le 6 janvier 1927 d'un père imprimeur, Gaston, et d'une mère d'origine kirghize, Jeanne-Marie-Louise Dumas. Le petit "Fred" fréquente, au début des années 30, l'école communale de Castelnaudary. Gr‚ce à son bagou, à son exubérance et à son accent rocailleux, il séduit ses camarades de classe. Puis il va au lycée. Mais ses études sont vite interrompues, car Sirven s'engage dans la Résistance, plus précisément dans les FFI (Forces françaises de l'intérieur). La raison en est simple: "J'étais gaulliste, dira-t-il, et je le suis toujours." A cette époque, il lutte contre le fascisme espagnol et noue des liens avec certains dirigeants du Parti communiste, dont l'ancien trésorier, Georges Gosnat.

Ce goût du risque ne le quittera jamais. En juin 1951, alors qu'il vient d'épouser Jeanne Verrié en premières noces, il s'engage dans les bataillons français de Corée, où il côtoie une autre "grande gueule", plus tard ministre du général de Gaulle, Robert-André Vivien. Il se comporte avec bravoure, ce qui lui vaut d'être décoré de la Croix de guerre avec quatre citations...

Pourtant, Sirven, un tantinet tête brûlée, commet,  le 16 février 1952, à Tokyo, alors qu'il est en permission, un énorme faux pas: Lunettes noires sur le nez,  il braque la banque Fuji, quittant les lieux avec 3 millions de yens, dans une Jeep de l'armée. C’est le premier braquage de banque de l'histoire du Japon !

On dit que c’était pour l'amour d'une jeune Japonaise, à laquelle il souhaitait offrir, avec son butin, quelques cadeaux. On dit aussi que Sirven aurait «marché» avec un gang japonais. Quelle version croire ?

Bref, le 2 mars, il est arrêté dans un hôtel. Un article sur Internet indique qu’il aurait commis 4 braquages mais d’autres articles seulement un seul.
Sirven sera condamné à un an de prison par le tribunal militaire de Saigon. Un séjour particulièrement pénible, qui l'obsédera longtemps. Lui pourtant si discret sur son passé confiera à l'un de ses proches, quelques jours avant son départ de France, à l'automne 1997: "Au début de mon existence, j'ai connu la violence. Je ne souhaite pas la retrouver à la fin de ma vie." De l'expérience de la guerre il conserve une auréole de héros et un parfum nostalgique de soldat perdu.

Rapatrié en France en avril 1954, Sirven entame des études de droit et renoue avec sa famille, liée aux célèbres Cachous Lajaunie et à l'imprimeur de La Dépêche du Midi.
Le retour sur les terres de son enfance se révèle difficile. Le séjour en Corée a distendu les liens entre Sirven et son épouse. Le couple se sépare officiellement le 20 février 1957.

 
Grâce à d'anciens camarades de Corée, il entre chez Mobil, où il devient cadre supérieur. Un peu fort en gueule. Puis il passe chez Moulinex et enfin chez Rhône-Poulenc, où il rencontre Loïk Le Floch-Prigent - jeune PDG socialiste. Le Floch, qui le fera venir à Elf en 1989.

Homme clé des opérations occultes, il reste dans l'ombre, tout en fréquentant les ministres et leurs amis. Son nom n'apparaît au grand jour qu'en mai 1997. Un premier mandat d'arrêt est émis à son encontre, lorsque les juges découvrent ses premiers gros coups. Le compte «57007 SA» est à «Sirven Alfred». Il a été approvisionné par de l'argent d'Elf. De l'argent que le groupe pétrolier destinait à des intermédiaires est revenu sur le compte d'Alfred.
Emplettes. Nommé «directeur des affaires générales» chez Elf, dès juillet 1989, il est l'un des organisateurs de la prise du pouvoir de Le Floch chez Elf-Aquitaine. «Chargé de mettre de l'ordre chez Elf», selon l'ancien PDG, il devait devenir directeur du personnel, mais, dès 1991, il prend pourtant sa retraite. Officiellement…
 
SOURCE :

http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/eh/F/ethique/lectures/Alfred_Sirven.htm
 
http://www.lexpress.fr/info/france/dossier/dumas/dossier.asp?ida=346788
 
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alfred_Sirven
 
http://www.fsa.ulaval.ca/personnel/vernag/EH/F/ethique/lectures/Sirven.html
 
 
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 26 Fév - 13:36 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
big
GROUPE CREVECOEUR

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2007
Messages: 299
Localisation: au fond de la tranchée

MessagePosté le: Jeu 6 Mar - 00:49 (2008)    Sujet du message: Un personnage haut en couleur au BF/ONU : Alfred Sirven Répondre en citant

Bravo Stan, beau travail d'investigation, à part une photo avec R-A Vivien et un résumé des ses "aventures japonaises" j' était loin d'en savoir autant.
Beau boulot, continue.... Okay
_________________
La nuit
En face d'une armée immense,
Dans leur trou,
Deux hommes.
Revenir en haut
Léon le Marin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 24 Fév - 20:11 (2009)    Sujet du message: Un personnage haut en couleur au BF/ONU : Alfred Sirven Répondre en citant

J'ai connu Robert-André VIVIEN, député maire de Saint Mandé, qui a été ministre du Général DE GAULLE...

Il a été le Fondateur de la Première ANAFF ONU et en 1976, participa à la création de l'Association FRANCE-CORÉE.

J'avais un Ami au Bataillon (maintenant disparu...) qui avait fait partie de "l'escorte" de deux gars qui emmenait l'Alfred à SAÏGON.
Il avait toujours prétendu dit qu'il devait la vie à SIRVEN. En effet, il faisait partie d'une section de pionniers qui fut complètement anéantie lors d'une opération engagée en son absence...

Comme quoi...
Revenir en haut
COLLEMANT Dominique
Membre d'honneur

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2009
Messages: 1 709
Localisation: Seine-Maritime

MessagePosté le: Lun 7 Jan - 23:44 (2013)    Sujet du message: Un personnage haut en couleur au BF/ONU : Alfred Sirven Répondre en citant

Curieuse histoire......
_________________
Frère de Philippe Collemant pionnier d'assaut au BF/ONU mort au champ d'honneur à ARROW-HEAD (Corée) le 06.10.1952
Revenir en haut
Soucasse Jacques
Famille de vétérans du Bf/Onu

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juin 2011
Messages: 652
Localisation: Sud de la France

MessagePosté le: Dim 13 Jan - 16:56 (2013)    Sujet du message: Un personnage haut en couleur au BF/ONU : Alfred Sirven Répondre en citant

Shocked Shocked Shocked
_________________
à la mémoire de Robert Soucasse Athos II Corée 1950
Revenir en haut
DANIEL


Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2013
Messages: 1
Localisation: Vairé

MessagePosté le: Mar 6 Aoû - 18:14 (2013)    Sujet du message: Alfred SIRVEN Répondre en citant

J'ai connu un ancien de Corée qui m'a raconté cette histoire sur SIRVEN et qui y avait ajouté pour avoir été proche de lui quelques détails croustillant comme la profession de ces jeunes femmes qui ont accueilli Alfred à sa sortie de prison... 
 
Revenir en haut
HANNIBAL
GROUPE CREVECOEUR

Hors ligne

Inscrit le: 19 Oct 2007
Messages: 3 661

MessagePosté le: Ven 16 Aoû - 18:49 (2013)    Sujet du message: Un personnage haut en couleur au BF/ONU : Alfred Sirven Répondre en citant

Bonjour Daniel . Merci pour ces petits détails.
Une petite présentation serait la bienvenue . Merci
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 13:33 (2016)    Sujet du message: Un personnage haut en couleur au BF/ONU : Alfred Sirven

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Le bataillon Français de l'ONU en Corée. 1950-1953. French Battalion in the Korean War Index du Forum -> LE BATAILLON FRANÇAIS DE L'ONU EN COREE. -> LE BATAILLON FRANCAIS DE L'ONU EN COREE Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com